Metteur en scène
  • 2014
    « Récit de la servante Zerline » d’Hermann Broch - recréation
    metteur en scène
  • 2013
    « La main qui ment » de Jean-Marie Piemme
    metteur en scène
  • 2012
    « Serpents à sornettes » de Jean-Marie Piemme
    metteur en scène
  • 2012
    « Les reines » de Normand Chaurette
    metteur en scène
  • 2011
    « Juste la fin du monde » de Jean-Luc Lagarce
    metteur en scène

Né le 14 novembre 1952 à Léopoldville (aujourd'hui Kinshasa), Congo belge. Études secondaires au Lycée Hoche de Versailles (France) et à l'Athénée Royal d'Ixelles (Belgique).

- Diplôme d'humanités en latin-mathématiques en 1970. Études supérieures à l'Institut National Supérieur des Arts du Spectacle (Bruxelles) en section Théâtre - Techniques de Communications Sociales et de Diffusion de la Culture (de 1970 à 1974).

- Co-fondateur du Théâtre Varia avec Michel Dezoteux et Marcel Delval dont il fut le directeur effectif de 1988 à 2000.

- Directeur artistique de l’Atelier Théâtre Jean Vilar de 2001 à 2003.

- Artiste associé au Théâtre National de Belgique de 2005 à 2010.

- Au travers de LA SERVANTE, compagnon du Théâtre de la Place des Martyrs depuis 2008.

- A occupé de 1982 à 2000, une charge de cours à l'Institut National Supérieur des Arts du Spectacle de Bruxelles. A aussi enseigné au Studio Hermann Teirlinck d'Anvers (1985), au Conservatoire d'Art Dramatique de Genève (1988), à l'Ecole du Théâtre National de Strasbourg (de 1985 à 1990), au Conservatoire de Lausanne (2001), à l’EPSAD / Ecole Professionnelle Supérieure d’Art Dramatique de Lille (2004), à la Haute Ecole de Théâtre de Suisse Romande (2005), à l'Ecole de la Comédie de Saint-Etienne (2007), à l'Institut National Supérieur des Arts du Spectacle de Bruxelles (2011), au Conservatoire Royal de Mons (2012), à l’École des Teintureries de Lausanne (2012/2013/2014).

- au théâtre, a signé les mises en scène de  :

L'entraînement du champion avant la course, de Michel Deutsch (Théâtre du Crépuscule, 1977). Créanciers, d'August Strindberg (Théâtre du Crépuscule, 1980). Bienvenue au Conseil d'Administration, de Peter Handke (Théâtre du Crépuscule, 1981). L'homme qui avait le soleil dans sa poche, de Jean Louvet (Théâtre Varia, 1982). Dans la jungle des villes, de Bertolt Brecht (Théâtre Varia, Festival d'Avignon 1984). Minetti, de Thomas Bernhard (Théâtre Varia, 1985). Les pupilles du tigre, de Paul Emond (Théâtre Varia,  1986). La danse de mort, d'August Strindberg (Théâtre Varia, 1989). Les caprices de Marianne, d'Alfred de Musset (Théâtre Varia, Centre théâtral de Namur). Sans mentir, de Jean-Marie Piemme (Comédie de Caen, 1990). L'échange, de Paul Claudel (Théâtre Varia, Les Gémeaux/Sceaux 1990). Commerce gourmand, de Jean-Marie Piemme (Théâtre Varia, Théâtre de Poche de Genève, La Rose des Vents de Villeneuve d'Ascq, 1991). La mouette, d'Anton Tchekhov (Théâtre Varia, Comédie de Genève, Ferme du Buisson de Marne-la-Vallée, les Gémeaux-Sceaux, 1991). Le badge de Lénine, de Jean-Marie Piemme (Théâtre Varia, La Rose des Vents de Villeneuve d'Ascq, 1992). Oncle Vania d'Anton Tchekhov (Théâtre Varia, La Rose des Vents de Villeneuve d'Ascq, 1992). Histoire du soldat, de Charles-Ferdinand Ramuz et Igor Stravinsky (Théâtre de la Place de Liège, Théâtre Royal de la Monnaie, 1993). Dans la solitude des champs de coton, de Bernard- Marie Koltès (Théâtre Varia, Théâtre de Sète, La Rose des Vents de Villeneuve d'Ascq, 1994). Scandaleuses, de Jean-Marie Piemme (Théâtre Varia, Festival d'Avignon, 1994). Peines d'amour perdues, de William Shakespeare (Théâtre de la Place de Liège, 1994). Les forts, les faibles, de Jean-Marie Piemme (Blauwe Maandag Compagnie de Gand, 1995). On ne badine pas avec l'amour, d'Alfred de Musset (Théâtre Varia, Les Gémeaux-Sceaux 1995). La Provinciale d’Ivan Tourgueniev (Théâtre Le Public, 1996). Zoo de nuit, de Michel Azama (Théâtre Varia, 1997). La Musica deuxième, de Marguerite Duras (Théâtre Le Public, 1997). J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne, de Jean-Luc Lagarce (Théâtre de l'Ancre, 1998). Café des patriotes, de Jean-Marie Piemme (Théâtre Varia, 1998). Partage de midi, de Paul Claudel (Théâtre de Sète 1998, Théâtre Varia 1999). Toréadors, de Jean-Marie Piemme (Théâtre Le Public,1999). Les guerriers, de Philippe Minyana (Théâtre de l'Ancre Charleroi 1999, Théâtre de Poche de Genève, Théâtre National de Belgique). Nous, les Héros, de Jean-Luc Lagarce (Théâtre Varia, 2000). Devant le mur élevé, de Jean Louvet (Théâtre Varia, 2000). Emballez, c’est pesé, de Jean-Marie Piemme (Conservatoire d’Art Dramatique de Lausanne, 2001). Hedda Gabler, d’Henrik Ibsen (Atelier Théâtre Jean Vilar, 2002). Le triomphe de l’amour, de Pierre Carlet de Marivaux (Atelier Théâtre Jean Vilar, 2002). Des couteaux dans les poules, de David Harrower (La Servante, 2004). Récit de la servante Zerline, d’Hermann Broch (La Servante, 2004). Tartuffe, (Théâtre National de Belgique, 2005). Les mots savent pas dire de Pascal Rebetez (Théâtre de Poche de Genève, 2005). Mesure pour Mesure, de William Shakespeare (Théâtre National de Belgique, 2006). La forêt, d’Alexandre Ostrovski  (Théâtre National de Belgique, 2007). Dialogue d’un chien avec son maître sur la nécessité de mordre ses amis, de Jean-Marie Piemme (Théâtre National de Belgique, 2007). Le Misanthrope, de Molière (Théâtre National de Belgique, 2008). Shakespeare is dead, get over it, de Paul Pourveur (Théâtre National de Belgique, 2008). Bérénice, de Racine (La Servante, Théâtre de la Place des Martyrs et Théâtre de Carouge de Genève, 2009). Mort de chien, d’Hugo Claus (Théâtre du Rideau de Bruxelles, 2009). La Musica deuxième, de Marguerite Duras (Compagnie du Phénix, Théâtre Vidy Lausanne, 2009). Pleurez mes yeux, pleurez, d’après Le Cid (Théâtre National de Belgique, 2010). Savannah Bay, de Marguerite Duras (La Servante & Théâtre de la Place des Martyrs, 2010). Juste la fin du monde, de Jean-Luc Lagarce (La Servante, 2011). La maman du petit soldat, de Gilles Granouillet (Théâtre de Poche de Genève & Rideau de Bruxelles, 2012). Les reines, de Normand Chaurette (La Servante, 2012). Serpents à sornettes, de Jean-Marie Piemme (La Servante, Théâtre de Namur, Compagnie des Petites Heures 2012). La main qui ment, de Jean-Marie Piemme (La Servante, Compagnie du Phénix, Théâtre du Grütli à Genève, 2013). Les mains sales, de Jean-Paul Sartre (La Servante & Comédie de Genève, 2013 & 2014). Récit de la servante Zerline, d’Hermann Broch - recréation ( La Servante, 2014).

- à l'opéra, a signé les mises en scène de :

Katia Kabanova, de Leos Janacek (Théâtre Royal de la Monnaie, 1983, Théâtre du Châtelet, 1985 et Nederlandse Opera d'Amsterdam, 1988). Macbeth, de Guiseppe Verdi (Théâtre Royal de la Monnaie 1986). Ariane et Barbe Bleue, de Paul Dukas (Nederlandse Opera d'Amsterdam, 1989). Don Giovanni, de Mozart (Opéra Royal de Wallonie, 1994, 2000 et 2004, et Opéra de Rennes 2002). Le Nozze di Figaro, de Mozart (Opéra Royal de Wallonie,  1996, 2000, 2011, et Opéra de Monaco, 2010). Les Liaisons dangereuses, de Piet Swerts, (De Vlaamse Opera, 1996). La Stellidaura vendicante, de Francesco Provenzale (Théâtre de la Place et Théâtre Royal de la Monnaie, 1997). L'enfant et les sortilèges / L'heure espagnole, de Maurice Ravel (Opéra de Lyon, 1999). Lulu, d'Alban Berg (Opéra Royal de Wallonie, 1999). La Bohème, de Giacomo Puccini (Opéra de Lyon, 1999). La jolie parfumeuse, de Jacques Offenbach (Vlaamse Operastudio, 2001). L'enfant et les sortilèges - L'heure espagnole, de Maurice Ravel (Théâtre Royal de la Monnaie, 2001). Cosi fan tutte, de Mozart (Opéra Royal de Wallonie 2002 et 2006, Opéra de Rennes 2003, Opéra de Rouen 2006, Opéra de Nice 2007 & Opera d’Avignon 2010). Œdipe sur la route, de Pierre Bartholomée et Henry Bauchau (Théâtre Royal de La Monnaie, 2003). La Bohême, de Giacomo Puccini (Opernhaus de Zürich, 2005). La Favorite, de Gaétano Donizetti (Opernhaus de Zürich, 2006). Pelléas et Mélisande, de Claude Debussy (Opéra Royal de Wallonie, 2007). La Lumière Antigone, de Pierre Bartholomée et Henry Bauchau (Théâtre Royal de La Monnaie, 2008). Haydn Amore, (Chapelle Musicale Reine Elisabeth et Théâtre Royal de La Monnaie, 2008). Rigoletto, de Guiseppe Verdi (Opéra Royal de Wallonie, 2010). Un ballo in maschera, de Guiseppe Verdi (Opéra Royal de Wallonie & Opéra de Lausanne, 2010).

- divers  :

- Prix du Challenge Théâtra 1985.

- Est nommé, en 1993, Chevalier des Arts et des Lettres par Jack  Lang, Ministre de la Culture de France.

- Prix du Théâtre 1998 du meilleur metteur en scène.

- Prix de la Critique 2007 de la meilleure mise en scène.

- Prix de la Critique 2009 de la meilleure mise en scène.