De la maîtrise du souffle à l’interprétation vivante

Appuyant leur méthode, d’une part, sur la maîtrise du souffle et de la voix et, d’autre part, sur la connaissance syntaxique de la langue française, Catherine Rétoré et Valérie Bezançon articulent organicité et technique pour amener les jeunes acteurs à rendre vivante la parole écrite dans un lien conscient avec le partenaire et l’espace de jeu. Elles conduiront les étudiants à comprendre comment une écriture particulière peut agir scéniquement, modifier l’acteur et l’emmener vers des terrains inconnus.

Référence
Fermer