Comme à la maison

«Comme à la maison», écrit par Jacques Albert pour les acteur.trice.s de la promotion 2019 des Teintureries, dépeint la vie quotidienne d’un groupe de policiers dans un commissariat « lambda ». Le travail, les discussions, les blagues, les rondes, le métier. Lors d’une garde à vue, un jeune homme noir meurt à la suite de maltraitances. Meurtre ou accident ? «Comme à la maison» montre, parfois durement, parfois avec tendresse, un monde pris dans ses contradictions, entre les grands idéaux, les engagements individuels et la réalité triviale de l’exercice quotidien de la violence.

En s’appuyant sur un dispositif plastique à la fois sonore, scénographique et d’images spatialisées, Das Plateau propose un spectacle troublant qui interroge la légitimité de la violence d’État dans un monde qui ne cesse de reformuler son rapport à la force, à l’ordre et au désordre public.

Fermer