DIANTRE !

Une douzaine d’actrices et acteurs, quelques chaises, des bouts de textes d’une pièce écrite voici près de trois siècles, des corps d’aujourd’hui qui s’en emparent parfois le livre en main, aucun artifice, et trois questions simples et centrales : 


Comment s’approprier une langue qui a toutes les apparences du fané, du désuet, du dépassé ?
Comment faire entendre ce qui se joue dans les mots et derrière eux ?

Comment faire sens et émotion avec ce qui, au regard de certains, n’a plus d’intérêt aujourd’hui ?

Tel est le cadre de cet atelier de quatre semaines autour des Fausses confidences de Pierre Carlet de Marivaux.

Philippe Sireuil

  • « Fausses confidences »
    Pierre Carlet de Marivaux
Fermer