metteure en scène
  • 2016
    « Revenir! Episode 1 (quand parlent les cendres) » de Barbara Bouley
    metteure en scène
  • 2016
    « Revenir! Episode 2 (la dérive des héros) » de Barbara Bouley
    metteure en scène
  • 2011
    « Mémento d'un théâtre du dépassement » de Barbara Bouley
    metteure en scène
  • 2009
    « Et maintenant la quatrième partie de la trilogie commence » documentaire
    réalisatrice
  • 2004
    Présentation des projets « Jaming the factory, Mixtion » et « Suspensions poétiques » au Festival d'Avignon
    metteur en scène

Comédienne, elle débute dans Bête de Style de Pier Paolo Pasolini mis en scène Stanislas Nordey et joue entre 1992 et 1997 dans plusieurs spectacles mis en scène par Arlette Bonard, Gérard Watkins, Pierre Vial, et le Théâtre du Jarnisy.

Sa première mise en scène, Je ne suis pas Toi (femmes entre viande fraiche et roses)  de Paul Bowles, est primée au festival Turbulences à Strasbourg (1996). Puis ce sera Les aventures d’Huckleberry Finn de Mark Twain, un spectacle jeune public adapté par Gérard Watkins et programmé au festival Enfantillage 1997 (Théâtre Gérard Philippe de Saint Denis) et au CDN de Montpelliers. En 1998, elle crée la Cie Un Excursus qu’elle dirige jusqu’à aujourd’hui.

Elle  monte plusieurs spectacles  :  Ekhaya, le Retour de Matsemala Manaka, Le faiseur d’histoires  et Io (tragédie) de Kossi Efoui, Tempêtes d’après Shakespeare, Le temps de la saison verte d'Hervé Yamguen. Parcours d’Argile 1 & 2 (une adaptation autour de l’épopée de Gilgamesh), Ne M’oublie pas signé D.C d'après l'œuvre de Chostakovitch avec le quatuor Ludwig et le récitant François Marthouret. Depuis 2012, Elle se lance dans l’écriture dramatique et depuis cette date met en scène ses textes : Connexions spectrales, Pour ne pas oublier (jeune public), les héros sont ceux qui meurent et Revenir ! mini série sur le PTSD. Parallèlement, elle invente plusieurs dispositifs d’échanges avec les publics  : Jaming the factory, Mixtion (forme banquet) et Suspensions poétiques (théâtre et vidéo), projet qui représente la région Ile-de-France au Festival d’Avignon 2004.

Missionnée au Cameroun en 1998 par l'AFAA et le TGP de Saint-Denis, elle conçoit et réalise des projets internationaux jusqu'en 2009, notamment Les chantiers d’Eyala Pena (projet de rencontres, de formations artistiques et techniques et de création avec la construction du premier théâtre itinérant d’Afrique sub-saharienne.  Ce programme est primé par le Parlement Européen

Elle y présentera le projet de formation et de création  « Tempêtes » qui associe 32 personnes  : comédiens professionnels venus de France et du Cameroun et amateurs de Saint Denis d’horizon divers  : jeunes, universitaires et retraités (Festival urbain de La villette et théâtre belle étoile à Saint Denis)

En 2009, elle écrit et réalise son premier film documentaire Et maintenant la quatrième partie de la trilogie commence.

Durant cette même année, elle recueille (documents sons et vidéo) les paroles de la pédagogue Madeleine Marion et des nombreux élèves qu’elle a formés au Conservatoire de Paris et ailleurs afin de créé un spectacle autour de la transmission théâtrale  : Mémento pour un théâtre du dépassement. Un abécédaire de cette pédagogie singulière à laquelle elle se réfère est en cours d’écriture.

Depuis 2005, elle met en œuvre des programmes de recherches sur les questions de démocratie et de la guerre (du Péloponnèse à aujourd’hui)  : Oresties Démocraties Itinérantes d’après Eschyle et Pasolini – programme labellisé Année Européenne du Dialogue Interculturel par l’Union Européenne – La tragédie, miroir de notre temps et Revenir ! sur les blessures invisibles des guerres contemporaines. En 2012, elle conçoit le projet Théâtron (construction d’un théâtre éphémère avec des matériaux de récupération) qui reçoit le prix ESS 2012 de la ville de Paris.