Éléments – Opus 2

... ‘ elements’ looks under a microscope at the fundamentals of our buildings, used by any architect, anywhere, anytime…

                                                                                                                                                                                                  Rem Koolhaas

 

Voici 4 ans que je travaille avec les étudiants des Teintureries sur la rencontre entre leurs problématiques d’acteurs et l’architecture. Un travail en plein cœur de l’école qui donne forme à des solos et nourrit ma recherche personnelle. À l’école, nous avons le temps, ce temps qui manque cruellement dans nos métiers artistiques. C’est à l’école que tout peut être essayer  : emprunter des chemins de traverse, reculer, faire des détours, se perdre pour avancer toujours un peu plus sur la longue route de la connaissance de soi.

Et c’est ce que je demande aux étudiants des Teintureries  : d’essayer, d’oser se jeter dans le vide, de partir à la recherche de leur propre univers, de naître en tant qu’artiste. Et c’est à une naissance que je souhaite convier les spectateurs. Une naissance en lien direct avec l’architecture et les éléments qui la composent. Comment les fondamentaux en architecture (la porte, le sol, le plafond, le mur, la fenêtre, l’escalier, etc.) peuvent-ils agir sur la pratique des jeunes élèves-comédiens ? Quels éléments du bâtiment peuvent être le reflet de leurs forces ou de leurs faiblesses ? L’architecture peut-elle les aider à approfondir leur travail ? Peut-elle servir leur jeu et faire tomber leurs barrières ?

Tout comme Rem Koohlaas observa, lors de la Biennale d’architecture 2014, les fondamentaux de nos bâtiments au microscope, j’ai demandé aux étudiants de la promotion 2019 d’inspecter au microscope les acteurs-en-devenir qu’ils sont et de créer un dialogue avec les éléments qui composent l’architecture autour d’eux.

Emilie Blaser

Fermer